Sortie => Everfree Encore 2019

Publié le 24/09/2019 à 18h00 par Shiozen_gekkou


Oc Everfree Encore - Aurora Harmony
Oc Everfree Encore - Aurora Harmony

Voici un festival que j'attendais vraiment avec impatience sans savoir à quoi m'attendre. Il s'agissait bien d'un vrai festival comme ailleurs, tout en restant original. L'ambiance était joyeuse bien que fraiche. Je vais vous raconter mon séjour à la Everfree Encore !

Voici comment se construira l'article : Un préambule va expliquer aux néophytes en quoi consiste l'évènement et de quoi il est composé. Il y aura ensuite une description de chacune de mes journées, suivi de bonus et en dernier des remerciements.

Préambule

La Everfree Encore est un festival de musique comprenant des musiciens de la communauté Brony. Le festival ouvre le vendredi après-midi à 14h et finit le dimanche à 17h. Durant 2 jours, de 18h à 1h30 du matin, vont se dérouler des concerts. Pour se reposer il y a le camping. Pour se doucher, il y a un espace réservé. Comme occupations mises à disposition, il y a un MLKMy Little Karaoke, du Buckball et une plateforme libre pour les courageux qui souhaitent montrer leur talent de musiciens.

Le festival se situe à Uslar en Allemagne. Tout se passe dans la résidence de Steimke, qui est un hébergement le reste de l'année. Les concerts se déroulaient dans une sorte de grande salle des fêtes tandis que le MLK avait lieu dans un petit bâtiment. Le terrain de Buckball quant à lui se situait à l'extérieur dans un bon espace remplit de sable. Pour finir, le camping se situait dans la prairie de la résidence.

Nous étions cette année 190 personnes présentes dont 8 francophones.

Jeudi

Il est 7h du matin, je pars de la région parisienne et me dirige vers Liège afin de rejoindre un compagnon belge ! Pour cela, rien de mieux que les trains de Paris direction Gare du nord. Par la suite, j'ai pris un Thalys qui m'a emmené jusqu'à Bruxelles et par là, j'ai pris un train de la SNCB jusqu'à Liège. Thalys est le nom du train qui va de la France aux Pays-bas en passant par la Belgique.

Arrivé à Liège, j'étais heureux de rencontrer des Bronies Belge venus spécialement à l'occasion d'un meet-up. Je ne les citerais pas mais je vais raconter nos activités. D'abord restauration, visite d'un magasin geek, puis BD et manga avant de terminer dans un bar avec salle d'arcade. La journée s'est finie à attendre un train pour nos amis avec un jeu de cartes bien rapide.

Gare de liège
Gare de liège
Magasin médiéval
Magasin médiéval
Jeux d'arcade
Jeux de la salle d'arcade

Une fois chez mon compagnon, nous avons pu échanger d'avantage et regarder une saison entière du dessin animé Aggretsuko. Autant la bande annonce ne donne pas très envie, autant j'ai vraiment apprécié l'humour avec chaque personnages. Et puis voilà quoi, c'est amusant de voir comment les problèmes surviennent à chaque fois pour au final bien finir.

Vendredi

Pour commencer la journée, nous avons profité des dernières lueurs de soleil matinales. Puis, nous sommes partis en voiture direction de Uslar (en Allemagne). Le voyage était long mais amusant : entre moi qui étais friand du paysage (accompagné des panneaux de la ville d'Ausfahrt) et mon compagnon avec qui nous avons eu de folles discutions. A ce sujet, saviez-vous qu'Ausfahrt est la plus grande ville d’Allemagne ? Non ? Eh bien c'est normal car je vous ai eu (THE GAME). En Allemand, « Ausfahrt » signifie sortie et l'on en trouve beeeeeeeeaucoup sur l'autoroute Allemande (l'autobahn). Sur notre chemin, nous avons eu des bouchons et en suivant notre trajectoire tout ne s'est (évidemment) pas passé comme prévu. Les quelques ponts faciles d'accès étaient fermés et nous avons pris un chemin immergé à l'aide d'une petite embarcation. Finalement, cela en valait la peine. C'était un moment fort drôle car très inattendu. Pour terminer, il ne nous restait que quelques kilomètres avant de rejoindre la Everfree Encore. Je vous propose quelques photos :

Haut fourneau
Le grands haut fourneau de Liège
Station service
Avia-da Kadabra
Autoroute et ausfahrt
AUSFAHRT
Beau paysage
Les gens semble heureux ici non?
Route de campagne
J'adore les chemins comme ça
Route de campagne
Encore plus celui-ci
Route de campagne
Petite ville où le pont à été arrêté
Route de campagne
Et ses alentours
Terrain en pleine campagne
Toujours plus de campagne
Route innondé
La fameuse route innondée (plus communément appelée rivière)
Route de campagne
Plus que quelques kilomètres
Everfree encore
Enfin arrivés à l'Everfree Encore !

Et nous voilà enfin arrivés à la Everfree Encore, affamés de participer à ce qui nous est préparé. Notre arrivée s'est faite après l'ouverture de 14h mais cela n'a pas eu tant d'importance, les concerts eux commençant à 18h30. Au départ, nous avons pris nos affaires et installé notre tente avant de récupérer nos pass. Après cela, nous avions encore quelques heures à attendre avant le début des concerts, alors nous avons fait un tour de l'endroit. Notre première constatation fut la proximité entre le domaine et la nature. L'ambiance était très reposante, il y avait par ailleurs des chaises et une balançoire où certains se sont reposés. De plus, un coin pour se laver était aménagé dans une structure faite en bois, c'était très beau franchement. Mais de toutes, la chose la plus frappante était la farandole d'animaux : lapins, moutons, poules et coq, canards, cygnes, chats... on était vraiment en pleine campagne.

Le terrain de camping
Le camping à l'arrivée

Ensuite, parlons des activités. Nous avions trouvé un stand de stuff de la « Pony Event Federation » qui nous proposait des tee-shirts, des posters, des pins émaillés et même un mug. Pour rappel, il s'agit du groupe qui s'occupe d'organiser la Galacon et la Everfree Encore. J'avais d'ailleurs le seum de voir le tee-shirt Bizaam (du ticket de niveau 3) de la dernière galacon vendu pour 20 euros. Détail me direz-vous quand on sait que les possesseurs du ticket plus (ticket de niveau 2) en avaient aussi.

Il y avait aussi, dans la salle des concerts, certains artistes qui vendaient leurs albums et autres produits. Il fallait les voir. D'abord, il y avait le stand de Crusader qui vendait ses albums. Prince Whatever suivait avec son dernier album, des posters, un pin's et des stickers. Enfin, sur une grande table était déposé d'un coin le stuff lié à la bande Bronikoni (album, tee-shirt, pin's et autre) et d'une autre part les créations d'une artiste de Bronikoni. Cette dernière se nomme ChaosAngelDesu et elle était très gentille. Son stand était composé de divers choses : pin's, stickers et tee-shirts certes mais aussi petites cartes de ses dessins et des baguettes lumineuses. Bref, des objets en tout genre.

Derpy sur owo mobile
Les choses venaient de commencer

A la suite de notre visite, nous cherchions désespérément des francophones avec qui partager notre aventure. Nous avions alors contacté quelques serveurs Discord au cas où, on nous avait conseillés de chercher Renard qui était là pour MLKMy Little Karaoke. Nous l'avions donc cherché, sans réussite. Nous pensions rester seuls quand tout à coup, en rentrant à notre tente, était dit à voix haute une phrase en français. En effet, il s'agissait d'un petit groupe francophone, des suisses, qui se sont installés par le plus grand des hasard juste à côté de nous. D'une part, nous avons fait connaissance et fort heureusement, le feeling est bien passé. D'autre part, nous avons passés une bonne partie du temps ensemble.

Par la suite, commencèrent les concerts du samedi. Ils étaient consacrés à de la musique électronique : Il y avait Javier, Waranto Wingbeat et Glaze Shimmer Light (Glaze étant absent). Je n'y suis pas resté longtemps car je n'appréciais pas vraiment les musiques et quelqu'un nous avait proposé d'aller au MLKMy Little Karaoke. Par chance, tous les francophones étaient présents et nous y avons passé la soirée. Ainsi, nous avions chantés des classiques comme « Brony Polka », « The Last Saskatchewan Pirate », « The Gypsy Bard », « La Da Dee » et le comique « Mary France ».

Espace de concerts
Javier sur scène

Nous avons enchaînés avec des musiques des films My Little Pony comme « Helping Twilight Win The Crown », « Legend of Everfree Opening » ou encore « Open Up Your Eyes ». On trouvait ça tellement bien que l'on chantait et dansait les uns avec les autres, cela durant 3/4 heures.

Et puis, vint le soir. La lune était belle mais l'un des bâtiments éclairés l'était tout autant. Il y avait aussi des jongleurs de feu qui faisaient un peu d'animation. J'ai aussi croisé une personne cosplayé en Derpy sur une mini voiture électrique. Quand j'ai commencé à prendre quelques photos, la voiture s'est déplacée à vive allure jusque dans la salle des concerts. Une majorité de gens semblaient hypés par ce qu'ils voyaient et suivaient la voiture jusqu'à ce qu'elle ressorte. Autant dire que l'ambiance était enflammée.

Il était alors minuit, nos voisins écoutaient toujours de la musique. Cela gênait certains de nos camarades francophones mais pas mon sommeil. Finalement, je risquais plus d'être gêné par le froid et celui-ci n'allait pas tarder à se manifester...

Bâtiment éclairé
Bâtiments du domaine la nuit
Jongleurs de feu
Jongleurs de feu
Derpy et owo mobile
Derpy sur sa Owo mobile

Samedi

Pour commencer la journée, quoi de mieux que de se réveiller à 4 heures du matin à cause du froid. En effet, j'avais mal fermé mon sac de couchage et toute la fraicheur a envahi mon pauvre duvet, à noter qu'en plus je me suis moins couvert pour dormir. J'avais alors pris une couverture, resté dehors malheureusement, afin de me couvrir. En conséquence et fort heureusement, j'ai alors bien dormi et ce durant 3/4 heures.

Il était alors 7 heures du matin et je venais de me réveiller. Moi et mon cher ami avions froid et ne ressentions plus le besoin de dormir. Nous nous sommes donc dirigés vers un coin plus au chaud et nous l'avons trouvé. Il s'agissait de la salle à côté du MLKMy Little Karaoke. C'est ainsi que nous discutions en attendant que la température augmente. Par ailleurs, l'un des francophones avait eu la même idée que nous et nous a rejoint.

Après des discutions endiablés, le soleil arrivait enfin à traverser l'air frais du matin et nous réchauffait. Tout le monde se levait tranquillement et se préparait pour la journée, par ailleurs un des campeurs (Korben dixit Art N Print) était aussi vendeur ambulant et ajustait sa boutique. Avec ça, la salle des concerts diffusait déjà de la musique et faisait ressortir une ambiance chaleureuse. Pour terminer, les plus courageux allaient se laver à moindre température ambiante tandis que nous avions faim (surtout moi).

Tente suisse et paysage
Les suisses dans leur habitat naturel
Lapin avec paysage
Quelques animaux de type lapin
Poussins avec paysage
Voilà des poules-sins !
Chat sur Crusader!
Un chat sur son habitat naturel
Bâtiment
Un des bâtiment de dos
Structure de bois en extérieur
Le coin douches/toilettes

Après un bon petit déjeuner accompagné de quelques produits de supermarché, notre retour était accompagné de quelques surprises. D'une part, s'était lancé une Plushiecon (non officielle), puis, d'autre part des chevaux dont la crinière était colorée et portant des « Cutie mark » étaient de passage. Il y avait pas mal de monde, c'était donc l'occasion d'améliorer mon anglais lors de quelques discussions avec nos chers Allemands.

Stand de Korben
Stand de Korben (Art N Print)
Plushiecon
Plushiecon (non officielle)
Chevaux colorés
Rainbow Dash always dresses in style !

La journée s'annonçait déjà bien, et je n'allais pas être déçu de la suite ! L'équipe francophone avait une idée, nous allions nous rendre sur le terrain pour jouer du Buckball. Vous connaissez le sport ? Non ? Le principe est simple, il y a 2 équipes composé de 3 joueurs : Un lanceur, un gardien et un attrapeur. Le lanceur doit envoyer la balle en direction du panier de son attrapeur afin qu'il le récupère en plein vol, cela sans qu'elle ressorte du panier. Enfin, le gardien doit empêcher que la balle passe au niveau de l'attrapeur. C'est ainsi que le premier arrivé avec 6 paniers gagne le round et que les joueurs échangent leur place. Finalement, la partie se termine quand une des équipes a remporté 2 rounds.

Durant notre première partie, j'ai eu le rôle de défenseur/gardien. Et pour plus d'amusement, nous avons fait tourner ces rôles. L'attaquant/lanceur adverse envoyait la balle assez haut et j'avais souvent du mal à l'arrêter, m'enfin, en contrepartie l'attrapeur derrière moi avait du mal à la ratrraper. Puis, lorsque j'étais attaquant, je m'amusais avec mon attrapeur à effectuer des feintes afin de faire courir inutilement mes adversaires. Enfin, lorsque j'étais attrapeur, il m'était difficile de récupérer la balle en conséquence du fait qu'elle ressortait du panier. Eh oui, pour compter un point il faut que la balle soit arrêtée dans le panier. Autant dire que nous nous sommes bien amusés.

Pratique du Buckball dans le dessin animé
Humour du Buckball
Chevaux colorés
Règles non officielles du Buckball

Dès 18h30 nous avons assisté aux concerts de Crusader!, Coltastrophe, Prince Whatever, Z95, Forest Rain et Bronikoni. Cela fait plus ou moins 7 heures de concert d'affilées, 7 heures à danser, chanter, boire et crier. Mais voyons, aviez-vous réellement cru que j'étais resté autant de temps d'affilé ? Non. Il y avait des pauses entre chaque groupes et puis, il fallait bien que je mange.

Les plus attachés à la partie musicale de la communauté Brony se demanderont qui est Z95. Il a joué lors d'un spectacle musical humoristique inattendu en signant par la même occasion le nom de RamPon3. C'était d'une part l'occasion pour nous de bien rire. Mais également l'occasion pour les organisateurs d'offrir en lançant les t-shirts invendus et des peluches.

Tout s'est très bien déroulé, Crusader! a interprété « Be my Sugar Belle », Forest Rain a joué « Great to be different », « A Summer In the Stars », « Join The Herd » et fait un cover de « Open up your Eye » en Allemand. Prince Whatever a joué plusieurs musiques dont « Solidarity », « I’m not gay » (une petite blague, l’prenez pas mal), « Spectacular » et « Good bye » avec Forest Rain et Crusader!. Enfin, le concert le plus épuisant mais attendu de ma part restera Bronikoni. Nous avons eu affaire à des classiques et des covers surprise. En classique, nous avons eu leur célèbre « Friendship Express » ou tous les gens de la salle (sauf le staff et quelques fatigués) se mettent à construire un train (comme une chenille) en chantant et en sautillant le temps d'une chanson. En terme de covers, nous avons eu le célèbre « All Star », le générique de Pokémon en anglais et « Megalovania » du jeu Undertale ainsi qu'une reprise de l'absent de cette année : Rainbow Factory. Je ne cite pas tout mais le concert était épique et ce, jusqu’à 1h30 du matin.

Voici donc sans plus attendre quelques extraits de ces concerts :

Bronikoni
Chaos Angel Desu au milieu - Bronikoni
Prince Whatever
Prince Whatever
Bronikoni
Zvek à droite - Bronikoni

Fatigués mais accomplis, nous sommes rentrés à notre tente en espérant passer une nuit plus chaude.

Dimanche

La matinée s'est faite en 3 temps. D'abord, nous avions déjeuné sur place, cela avant de ranger nos bagages, puis nous avons fait nos dernières courses (achats de stuff). Evidemment, nous étions tous quelque peu attristés de nous dire au revoir, mais comme toute belle histoire tout cela se doit d'avoir une fin. Côté ambiance, on entendait de la musique électronique résonner de la salle de concert et de courageux interprètes nous chantaient des chansons. Malgré que la journée ne fût pas terminée, il était temps pour nous de rentrer. Nous avons raté le panel de la Radio Brony Germany ainsi que la cérémonie de fermeture de la Everfree Encore mais ce n'est pas grave car nous avons eu écho de ce qu'il s'est déroulé. Après beaucoup de route et quelques moments de repos, après de nombreux travaux et divers bouchons, de fil en aiguille nous sommes finalement revenus à Liège pour que j'y séjourne la nuit.

Voici quelques photos :

Cidre moins cher
Toujours plus d'économies !
Gitariste au millieu d'un lac
Il y en a qui en profitent
Owo
Owo factory
Paysage
Un peu de paysage
Panneau de sortie d'autoroute
Ausfahrt
The game
On l'a trouvé

Lundi

La matinée j'en ai profité pour regarder la saison 2 (et fin pour le moment) du dessin animé Aggretsuko. J'aime toujours autant les personnages et le nouveau dénouement même si le concept s'éloigne peu à peu de ses origines. J'ai ensuite rassemblé toutes mes affaires pour repartir chez moi. C'est là que les choses se sont corsées. Mon premier train a eu du retard ce qui m'a fait louper ma correspondance directe avec un Thalys. J'ai pu justifier cela à un guichet Thalys et prendre le prochain train, une heure après. Ensuite vous allez rire, le train d'après a eu 20 minutes de retard. Au final, j'ai pu rentrer sain et sauf chez moi que bien tardivement (21h).

Je n'avais que peu de temps pour me préparer mais je devais être prêt pour le lendemain. C'était une lourde journée qui s'annonçait, lourde en rattrapage, lourde en adaptation.

Bonus

Voici une section assez spéciale où je vais raconter des anecdotes et vous montrer quelques trucs supplémentaires.

Avant tout, à la Everfree Encore ce sont les chats qui dominent l’espèce humaine. Ces derniers leur servent de panier douillet, il leur est alors interdit de bouger tant qu’ils ne se décident pas à partir. Ou quelque chose dans le genre puisque dans les faits ces petites boules de poils étaient trop mignonnes pour être dérangées. Nous avons un exemple avec Javier.

Ensuite je peux parler de la proximité que l'on avait avec certains artistes invités. Cela signifie, et je trouve cela très plaisant, qu’ils ne semblaient pas ultra réservés. Nous avons par exemple pu discuter plus ou moins librement et partager un concert à leur côté. Pour le concert, c’était le cas de Prince Whatever qui semblait super fan de Bronikoni.

Enfin, parlons boissons. Nous avions parmi la bière du cidre en canette vraiment bon pour le coup et pas trop alcoolisé (et ce n’est pas plus mal). Le soir bien tard au commencement du dernier concert, les prix étaient réduits de 1€50 à 1€. Encore mieux, le lendemain il nous était possible d’acheter une palette de 24 canettes pour 20 euros. Autant dire que certains ont bien profités !

N'oublions pas le stuff. Il faut noter que les artistes vendaient des disques au format physique et qu’il était possible aux plus courageux d’avoir leur dédicace. Mais de tout, le plus beau se trouve en fin de festival : il y avait des réductions sur le stand de PEFPony Event Federation vraiment très intéressantes.

La suite n'est pas très intéressante mais c'est toujours ça :

  • Une allemande qui semble habiter l'endroit sait parler français. De ce que j’ai cru comprendre, une part de sa famille aurait des origines françaises.
  • Le groupe Bronikoni a une mascotte. Impossible pour moi de retrouver son nom.
Espace de camping
Quelqu'un a faim ?
Octavia sur Octavia
Octaviaception
Peluche Pinkie Pie sur voiture
Bien installé?
Cosplay
Ma vendeuse préférée
Fursuit
Love and tolerate
Cosplay
Trix... Starswil
Cosplay
Horcontextourisque ?
salle des concerts
Cliquez sur l'image pour voir le paronoma
Peluche Rainbow Dash sur cheval coloré
Rainbow Dashception

Remerciements

J'aimerais remercier toute la team qui a organisé l'évènement sans qui tout cela n'aurait pu se produire, les artistes qui nous ont fait des concerts exceptionnels, les propriétaires des terres sur lesquelles nous avons séjournés, les francophones (franco-belge-suisse) avec qui nous avons passé de bons moments. Je remercie également les belges que j'ai rencontré le jeudi après-midi et mon cher compagnon avec qui j'ai partagé le voyage d'avoir rendu tout cela possible.

Sources

Venez en vocal sur Francoponies
En partenariat avec
Quelques infos

  • Pas de Twitter ni de Facebook
  • L'empire d'Equestria vaincra! :p